Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Senteurs Secretes


Froidure se faisait ce matin du 25 décembre de l'an 496.

Pourtant, devant la cathédrale de Reims, je n'avais jamais vu si grande foule ! Bien-sûr, c'était fête ce jour là ! Nous célèbrions la naissance du Christ. Mais dans une atmosphère très particulière, nos frères guerriers fatrouillaient* : Clovis, leur valeureux jeune chef, païen, acceptait par le baptème, de s'en remettre à la gloire d'un Dieu unique !

Tout à coup, dans un instant de bousculade, un signe de Dieu était alors envoyé : un signe à nul autre pareil. Ce que nous avions pu voir était extraordinaire ! 

 Une colombe plus blanche que neige apportait dans son bec une ampoule céleste en cristal. Remplie d'huile sainte, elle dégageait une senteur suave inexprimable. Afin de leur donner le plus grand des prestiges, elle était destinée uniquement pour le sacre des rois de France, en mélange avec le Chrême*.

Avec beaucoup de peine, nous réussissions à pénétrer dans la nef pour remonter jusqu'au choeur de l'édifice. Cachés derrière un pilier du portail nord, Alexandre et moi, attendions la fin de la cérémonie... Dans un bref instant d'isolement et de recueillement de l'Archevêque et de ses évêques, nous décidions d'emporter un peu de la substance précieuse...

Sous la surveillance attentive de mon vaillant chevalier -dont l'ardente bravoure n'était plus à prouver- prestement, je m'approchait de l'hôtel. A l'aide de l'aiguille d'or déposée sur la patène*, je prélevais un soupçon de ce merveilleux mélange dans une fiole que m'avais donné mon ami, Agylus, l'artisan souffleur de verre. Le précieux contenu serait alors toujours préservé. Mais nous avions reçu un ordre divin : en garder une infime fraction pour un saint usage ; celui de la fabrication d'une eau protectrice pour tous ceux et celles qui se battent pour noble cause....

 

 

*fratouillaient : parlaient à tort et à travers

Le chrême est un composé d'huile d'olive et de baume, lequel est une espèce de résine très odorante qu'on retire, par incision, de l'arbre nommé opobalsamum. Cet arbre croît dans l'Arabie et la Judée. Ce mélange est consacré par l'évêque le jeudi Saint. Il est considéré comme l'emblème de la douceur et de la bonne odeur des vertus d'un vrai disciple de Jésus-Christ.

 

 

*La patène :

C'est un petit plat de forme circulaire à larges bords aplatis et doré à l'intérieur. Pendant la cérémonie elle a une triple fonction : posée sur le calice, elle en protège le contenu, reçoit l'hostie avant la consécration et après sa fraction...

Published by Daëna - - Le Parfum et le Divin

commentaires

honorius 12/02/2006 23:37

un article qui me plait bien... il parait que le fameux vase de Soisson contenait la fameuse huile sainte, d'ou la fureur du Roi ! gros bisous du vieux sorcier

Senteurs Secretes

Boutique medievale fantastique de fioles et de parfums, présentée sous forme de contes sur fond d'histoire et d'hermétisme.

Hébergé par Overblog